logo-sante publique france.jpg

A chaque âge correspondent des conditions de vie et des préoccupations différentes.
Il est donc cohérent de s’adresser différemment aux personnes selon les différents âges de la vie.
Santé publique France est l’agence nationale de santé publique.
Créée en mai 2016 par ordonnance et décret, c’est un établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de la Santé.
Sa mission : améliorer et protéger la santé des populations.
Cette mission s'articule autour de trois axes majeurs : anticiper, comprendre et agir.
EN SAVOIR PLUS sur le site WWW.SANTEPUBLIQUE.FR

L’approche par âges de la vie proposée par la Stratégie nationale de santé représente une opportunité d’optimiser l’aide apportée aux différents publics.
Ainsi, la vie des enfants et des jeunes est organisée par les temps passés dans leur famille et leur école.
Les jeunes adultes sont en formation et en voie d’autonomisation.
Si les enfants et les jeunes sont globalement en bonne santé et se perçoivent comme tel, les comportements qui s’installent à cette période, ainsi que les environnements physiques et sociaux, dans lesquels ils se développent, conditionnent leur avenir en matière de santé.
Plus d'infos sur LES 1000 PREMIERS JOURS ...
Plus d'infos sur ENFANTS ET JEUNES...

Les adultes, quant à eux, ont en commun éventuellement la responsabilité d’enfants qu’il faut accompagner de leur plus jeune âge à l’âge adulte, et les contraintes d’une activité professionnelle. Ils ont à trouver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Cet emploi ou son absence – en cas de chômage - reste un enjeu structurant pour les adultes.
Une approche par tranches d’âges permet de sortir de la segmentation par déterminants ou maladies, afin que les adultes trouvent une offre unifiée de prévention dans les domaines qui les concernent.
Plus d'infos sur ADULTES...

Les personnes retraitées, enfin, doivent gérer le défi représenté par le vide laissé par la fin de l’activité professionnelle, que ce soit en termes d’organisation du temps ou la disparition du réseau relationnel généré par cette activité.
Les plus de 60 ans pourraient représenter 1/3 de la population en 2040. La priorité aujourd’hui n’est plus d’allonger la durée de la vie mais d’améliorer la qualité de vie des personnes vieillissantes.
Plus d'infos sur BIEN VIEILLIR...


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.