01/11/2020

hiver Dom.jpg

Mot du Maire 2021


En lisant le mot du maire dans le bulletin municipal de l’an dernier, je ne me doutais pas que je serais l’auteur du prochain.

Mais les hasards de la vie font que les choses ne se passent pas exactement comme on les a prévues. Vous avez jugé bon de m’apporter votre confiance et de me choisir comme Maire. Un peu contre ma volonté, quand même, car je savais que cette charge serait lourde et qu’elle modifierait assez nettement le cours de ma vie. Je me connais, si j’accepte une mission, je l’emmène à son terme, en y consacrant toute mon énergie. Ce qui n’est pas sans risque, pour ceux qui m’entourent, car je vais leurs demander la même motivation.
Mais cette mission nous l’avons acceptée, les conseillers, les adjoints et moi-même, et nous allons la réaliser. Nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez accordés.

Hélas pour nous tous, la situation sanitaire actuelle, liée à la propagation du COVID ne nous permet pas de vivre normalement. Nous ne pouvons pas travailler sereinement, participer à des activités ou nous réunir entre amis ou en famille. La vie associative ne peut pas s’exprimer et la lassitude se fait sentir. Nous nous croisons de loin, masqués, en évitant de nous parler. C’est pourtant la bonne méthode car notre département est bien mal en point. Le taux d’incidence est de 311,8 pour 100 000 habitants alors que la moyenne nationale est de 136,5 (source État au 1er janvier). Le Jura est actuellement en alerte rouge avec un couvre-feu à 18h00.

Mais nous devons continuer à vivre et garder espoir.
Nous avons été élus sur un projet de cœur de village visant à modifier le centre bourg et le Parc des Vignes afin de dynamiser les rencontres de toutes sortes entre l’ensemble des villageois. En quelque sorte, tout ce qu’on ne peut pas faire actuellement !
Mais nous profitons de ces moments pour faire vivre les commissions et nous réunir en petit nombre. Les projets sortent des cartons et les cinq premiers sont en attente de subventions. Il s’agit de la création d’une aire de jeux pour les jeunes enfants, d’un parc multisports pour les adolescents et les adultes, d’une maison de services et d’une maison des associations. Toutes ces activités se déroulent dans le Parc des Vignes et profitent pour deux d’entre elles de la réhabilitation de bâtiments existants. De ce fait, le cinquième projet, vise à transférer l’atelier communal dans le préau de l’ancienne école.

J’ai compris une chose à propos des finances et du budget de la commune. Nous avons peu de fonds propres mais nous pouvons prétendre à un certain nombre de subventions pour réaliser nos projets. Il suffit de frapper à la bonne porte car les offres sont vastes et leurs attributions répondent à des critères bien précis.
Nous pouvons recevoir des aides de l’état par le biais de la Préfecture, des aides du Département du Jura et des aides de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Le montage des dossiers est long et complexe mais je peux compter sur l’implication de toute l’équipe.

Actuellement nous sommes en attente d’une réponse de la part de l’État. Le Département nous a alloué une subvention de 44 000€ et la Région nous laisse entendre qu’elle est prête à nous soutenir...
Malgré les nombreux plans de relance, les subventions sont soumises à des calendriers de consultations et nous devons nous y plier. Nous aurions aimé lancer les projets en 2020. Nous en avons l’autorisation car les dossiers de demande de subvention sont complets, mais nous préférons jouer la prudence dans l’attente des dotations. Je crois que le mot du maire de l’an prochain sera riche en annonces…

La deuxième étude importante concernant le cœur de village se trouve à 200 mètres du Parc des Vignes. Nous sommes désormais seul propriétaire du Presbytère. Historiquement, le Presbytère a été donné en 1824 aux deux communes de Frébuans pour 2/5e et Chilly-le-Vignoble pour 3/5e. En échange, nous avions le devoir de loger Monsieur le Curé. L’achat a été réalisé pour un montant de 20 000€ et nous ne changerons rien quant à l’hébergement de Monsieur le Curé.

Maintenant que nous sommes seul propriétaire du bâtiment et des terrains qui l’entourent, nous allons pouvoir réfléchir concrètement au développement du cœur de village dans son ensemble :
• Nous souhaitons que ce centre bourg devienne un véritable lieu de rencontre entre tous les habitants du village (activités, jardins collaboratifs, regroupement des services…).
• Nous souhaitons, par la réhabilitation de certains bâtiments et par la construction de nouveaux, que ce quartier devienne un véritable écoquartier en maîtrisant le choix des matériaux, les dépenses énergétiques...
• Nous souhaitons redonner une âme, un visage à notre village en développant la notion de beau et d’harmonie avec la nature.
• Nous voulons que ce village du futur soit un exemple pour les générations à venir et les autres collectivités.

Mais pour créer des liens il faut créer des chemins et ceci nous amène à un autre dossier qui nous tient à cœur : la sécurisation des déplacements dans le village. Des aménagements ont été réalisés sur la route départementale 158 dans la traversée de Chilly le Vignoble en direction de Messia et de Frébuans. Ils sont paraissent insuffisants et pas très lisibles.
Nous aurons une réflexion globale sur les déplacements à travers le village et sur le partage des voies entre les usagers. Il nous faudra créer des cheminements pour rejoindre facilement le centre du village, les sécuriser, et faire qu’ils se croisent pour favoriser les rencontres : placettes, mobilier urbain…

Nous nous donnons six ans pour réussir notre pari et pour que Chilly le Vignoble devienne le village du futur ! Les projets sont longs a monter, les financements nombreux mais complexes à obtenir et les suivis de chantiers fastidieux. Ce projet est le projet de tout un village et nous comptons sur votre soutien pour le réaliser.

À travers la crise sanitaire que nous traversons, nous nous autorisons à rêver un monde meilleur, à imaginer le bonheur et à créer un autre village. « La créativité c’est l’intelligence qui s’amuse » disait Albert Einstein. Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année et si vous arrivez à être créatif en 2021, dans tous les domaines, alors le bonheur sera au rendez-vous !

Dominique Billot